La vie de Steve Jobs

La vie de Steve Jobs

La vie de Steve Jobs
la-vie-de-steve-jobs1.jpg

Tout savoir sur la vie de Steve Jobs

steve-jobs.jpg

Steven Paul Jobs, alias Steve job est un entrepreneur de nationalité et de nature américaine. Sa principale célébrité est due à sa Co-création, la grande et célèbre industrie Apple, la société à l’image de la pomme croquée. Mail il est aussi le fondateur de NeXT Informatique et est membre du conseil d’administration de The Walt Disney Company. Décédé en 2011 alors qu’il fut agé de 56 ans, Steve Job est une grande image du monde de la technologie. Dans sa vie de concepteur, de créateur électronique, l’homme fut souvent traité et vu comme étant un visionnaire. Il faut dire que ses œuvres fut une totale réussite et connus une notoriété sans égale. En quelque sorte « créateur » de l’ordinateur portable, ou encore du baladeur numérique, du Smartphone et même de la tablette numérique telle qu’on la connait aujourd’hui, Steve Jobs fut reconnu comme étant l’un des plus grands dans le métier.

Steve Jobs crée avec ses amis et collaborateur la société Apple en 1976. Il participe ainsi à l’évolution de la société ainsi qu’à sa propulsion sur la scène mondiale. Il décide pourtant de quitter la firme en 1985 pour en créer une autre, « NeXt » après avoir perdu la tête de l’agence face à son directeur général du temps, John Sculley. Il continue cependant de s’élancer et ne se laisse pas abattre. Vers 1986, il crée Pixar Animation Studios après avoir racheté un petit studio d’audio vision qu’il lèguera plus tard à la Walt Disney Company. Il reprend en quelque sorte les commandes d’Apple après que celui-ci rachète « NeXt ». Cette action permet en effet à Steve Jobs d’imposer de nouveau son autorité dans la société qu’il a lui-même cofondé.

Les mauvaises nouvelles arrivent au mauvais moment

Cependant, l’homme apprendra plus tard qu’il est atteint d’un cancer du pancréas, pourtant très rare. Il essaie alors de lutter contre sa maladie et essaie de trouver des remèdes. Cette complication l’obligera à stopper souvent son activité et lui vaudra quelques séjours d’hospitalisation. Sa mort est toujours restée en travers de la gorge des amateurs d’informatique et de l’électronique.